journal de bord ...

Catégorie : Valence2011

1° jour :

Des mines fatiguées et des yeux embrumés par le manque de sommeil d'une nuit trop courte nous accueillent ce lundi devant le collège Carnot.

Tout le monde est là, il n'en manque aucun. Les élèves, malgré l'heure, sont très motivés par le collège. Il est pourtant 5h45. Il faut dire que nous partons pour Valence dans quelques minutes.

 

6h15, le car se met en route chargé des 51 élèves des 3°A, B, et E. Nous laissons Auch et ses alentours pour 1 semaine complète.

Il est un peu plus de 11h quand nous franchissons la frontière. Bienvenidos a España.

12h Nous arrivons à Gerone pour le pique-nique dans un parc arboré en bordure de 'el onyar', la rivière qui sillonne dans la ville. Une fois rassasiés, nos chers élèves suivent le pas décidé de M. Joubert qui s'improvise guide touristique. Nous visitons ainsi la ville aux triple influences musulmane, juive et chrétienne, et flânons de jardins en escaliers, de places en rues étroites, de la cathédrale au quartier juif. Il fait 29°C et le soleil est seul maitre dans un ciel d'azur. A 14h30, nous prenons la route pour les quelques 600 km qu'il reste à parcourir en direction de Valence.

 

Nous atteignons Cullera à 21h15, les élèves sont ravis. Appelés un par un, ils sont pris en charge par les familles d'accueil. Hasta mañana

 

2°jour :

Nous attendons les élèves au point de rendez-vous à 9h du matin. Nous nous attendons aux réactions contrastées de nos chers élèves. Certains nous expliqueraient qu'ils étaient très bien dans la famille d'accueil et d'autres qu'ils n'avaient pas mangé hier soir, le repas n'étant pas à leur goût, ou qu'ils n'avaient pu fermer l'oeil de la nuit pour des raisons diverses. Mais il n'en fut rien et ce sont des sourires et des visages enchantés de la nuit passée qui nous accueillent ce matin. Nous faisons la connaissance de Christiane, notre guide de la matinée et le car démarre en direction de Valence.

 

Christiane nous explique combien la région actuelle de Valence est le résultat de confluences de civilisations différentes, de guerre de pouvoirs et de lutte de territoire. L'empreinte de la civilisation du monde arabe n'est visible aujourd'hui que de manière ténue et il ne reste ici plus aucun bâtiment maure. Mais même si les monuments ont disparu par la volonté de certains d'effacer les traces de cette influence, la région de Valencia reste profondément imprégnée de cette culture. L'irrigation des plaines agricoles en est le parfait exemple. Les huit canaux principaux, 'las asequias' déversent l'or liquide, cette eau si précieuse ici, qui permet, aux terres fertiles, de nourrir les hommes.

 

Nous arrivons sur Valence vers 10h et longeons la cité des arts et des sciences, véritable démonstration architecturale, écrin majestueux de la connaissance et de la culture que nous visiterons à partir de mercredi. La visite débute par la porte de la ville, la puerta de los serranos. Les élèves gravissent le monument et découvrent le panorama de la cuidad. Nous en profitons pour une première photos de groupe. Quelques élèves sont étourdis par le vertige. Nous poursuivons la visite par le centre historique de la valence qui s'articule autour d'une fontaine symbolisant les huit canaux d'irrigation de la région. Christiane nous explique la tradition du tribunal de l'eau et l'importance des jugements qu'il rend encore de nos jours. Puis nous visitons la basilique ainsi que la cathédrale qui regroupe à elle seule trois styles architecturaux : art roman, le gothique et enfin le baroque. La matinée se termine avec la visite de 'la lonja' corporation de marchands, avec une très belle salle aux colonnes torsadées de style gothique flamboyant, 'florido' ancien marché de la soie. Nous profitons du jardin dans lequel les fleurs d'orangers exhalent leur parfum si délicat. Il est alors 12h30, et les estomacs crient famine. Christiane nous mène 'plaza redonda' pour le pique-nique et nous la remercions pour cette visite toute instructive.

 

Une fois restaurés, nous reprenons notre périple dans la ville en direction des arènes et le musée Taurin de Valence. Un petit détour par la gare qui jouxte les arènes sera l'occasion de libérer quelques vessies remplies par la matinée. Nous pénétrons le temple de la tauromachie, et accédons, sous la conduite de Béatriz, à l'arène. Les échanges sont très riches et les élèves repartent des lieux avec une vision éclairée de cet 'art' séculaire de la mise à mort de la bête.

 

La journée est déjà bien avancée et nous reprenons le car en direction de Cullera. Le retour est, pour nous, l'occasion de souligner la bonne conduite des élèves durant cette journée. La mise au point de la veille aura donc porté ses fruits. Nous décidons de donner un peu de liberté aux élèves, qui s'organisent en groupes, pour le rallye dans la cité. Les élèves doivent remplir un questionnaire en demandant de l'aide aux habitants : exercice on ne peut plus formateur, durant lequel certains d'entre eux doivent avant tout vaincre leur timidité. A 17h30, nous retrouvons les élèves qui ont réussi l'épreuve et trouvé le point de la ralliement : la plaza de Virgen.

 

Nous nous séparons alors en deux groupes. Le premier, le plus nombreux, ira découvrir les joies de la plage de la cité balnéaire en compagnie de Mme Guillet et Mme Gasparini, pendant que le deuxième préférera réaliser l'ascension des hauteurs de Cullera au travers d'une ballade d'un peu plus d'une heure trente.

 

Mais le soleil disparaît déjà derrière les collines. Les élèves, exemplaires durant cette journée se sont bien défoulés et il est temps de reprendre la car en direction des familles. Buenas noches

 

3° jour : mercredi …

Nous reprenons la direction de Valence en ce mercredi ensoleillé avec tous les élèves ravis de ce début de voyage scolaire. Il est 9h. Le car accède au sous sol de la cité des sciences et des arts un peu après 10h et stationne pour la journée. Nous découvrons ce site gigantesque à l'architecture magistrale.
Alors que nous rejoignons l'entrée du musée des sciences, nous nous jouons de la géométrie des édifices et improvisons une discussion à quelques 50 mètres de distance. Nous entrons dans le musée. Les trois heures qui suivent seront le temps pour les élèves de participer aux ateliers sur des phénomènes sonores, la biométrie du corps humain, de prendre contact avec quelques aspects de la gravitation, de parcourir une exposition sur le bois et ces applications, de contempler des animations sur l'utilisation des images satellites, et bien d'autres activités encore.
L'heure du déjeuner est pour nous l'occasion de longer les jardins botaniques et de prendre notre repas.

 

En ce début de l'après-midi, nous rejoignons l'ancien lit du fleuve de Valence, transformé en parc et profitons de cette marche pour découvrir le reste du site et notamment l'extérieur de l'Opéra. Le parc, long d'une dizaine de kilomètres de long est un lieu de détente et de pratiques sportives pour tous les Valenciens. Les élèves sont donc ravis de pouvoir suivre les exploits de quelques jeunes de la ville s'adonnant au plaisir de la glisse sur Skateboard et BMX. Mais il est déjà temps de rejoindre l'hémisphérique, salle de cinéma en géode. Le thème : L'Arabie. La musique envoutante magnifie les images spectaculaires et les scènes impressionnantes des mouvements de foules lors des processions autour de la Kaâba. Le film qui offre une vision subjective de l'Arabie Saoudite est l'occasion, une fois de retour dans le bus, d'exercer l'esprit critique des élèves.

 

Il est alors 17h, et nous reprenons la route vers Cullera que nous atteignons à 18h. Nous nous accordons un moment de détente sur la très belle promenade longeant la plage et les garçons organisent un volet ball en compagnie d'autres espagnols. Nous donnons rendez-vous aux élèves le lendemain à 9 h. Hasta mañana.

 

 

4° jour :

Nous sommes Jeudi et c'est la dernière journée que nous passerons dans la région valencienne. A programme de la journée : Biodiversité, économie structurelle, coutume traditionnelle, et oceanographie.

Comme il est maintenant habituel, les élèves rejoignent le car à 9h précise aux points de rendez-vous fixés. Ce matin, le temps est un peu gris et le vent de la Méditerranée balaye la plaine de Cullera. Il fait donc un peu frais et nous supportons très bien une petite laine.

Nous reprenons la route en direction de Valence mais nous arrêtons à Saller pour parcourir la réserve naturelle de l'Albufera de Valencia. Cette réserve naturelle, outre le fait qu'elle abrite une biodiversité importante autant pour la faune que pour la flore, est surtout le seul rempart naturelle qui sépare la mer de la lagune des plaines fertiles de la huerta. Cet espace naturel coincé entre les barres d'immeubles d'une station balnéaire et un Golf, est le seul rempart efficace contre l'érosion et la disparition de la lagune. Il est, et c'est ce qui est remarquable ici, le fruit d'une reconstruction méthodique d'un espace sauvage après sa destruction inconsidérée par une urbanisation non maitrisée. Sous l'égide de M Joubert, le groupe parcourt cet espace et découvre combien la nature peut se montrer bien plus efficace que toutes les tentatives maladroites de l'homme pour conserver cette Huerta si précieuse pour l'agriculture. Nous rejoignons la plage où l'on devine à peine le port de commerce de Valence perdu dans la brume maritime.

Le car se remet en marche en direction du port. Mme Guillet, grande spécialiste des bateaux porte-containers, démonte les mécanismes de la globalisation de l'économie mondiale au travers des dits containers. Les élèves très attentifs, ne manquent aucun détail des explications et découvrent les grues, les quais de déchargement, les bateaux en attente, ainsi que les mesures de sécurité qui entourent ces lieux hautement stratégiques. La visite du port est également l'occasion de longer la marina de l'America's cup et sa débauche de moyens et d'entrevoir une partie du circuit de Formule 1 de Valence.

L'heure s'avance très rapidement, il est déjà midi passé, les estomacs de nos chèrs adolescents réclament leur du, déjà … Mais la matinée très dense n'est pas finie puisque Eric, notre chauffeur, plonge au cœur de la ville pour rejoindre le musée de l'art traditionnel des Fallas. Le musée se situe en face de l'opéra de Valence. La Fiesta de las Fallas est un fête traditionnelle de la région Valencienne qui équivaut à notre carnaval et commémore le retour du printemps. A cette occasion sont préparés des chars qui sillonnent la ville surmontés de personnages burlesques et caricaturaux fait de papiers mâchés, enduits de plâtre et peints. Durant toute la durée de la fête qui se tient aux alentours du 19 mars, les chars, objets de l'attention du public très nombreux sont évalués par un jury. La fête se termine par el quemado (flambée) de l'ensemble des oeuvres sauf une qui vient rejoindre musée. Alors, même si les techniques ont bien évolué depuis la création de la fête (vers le milieu du XVIII° siècle), les oeuvres sont toujours aussi spectaculaires et artistiques pour que nos élèves restent ébahis devant tant de maîtrise.

La visite du musée s'achève et nous retrouvons l'ancien lit du fleuve Turia de Valence pour le déjeuner. Les nuages matinaux se sont dissipés et nos élèves profitent d'un moment plus calme pour prendre leur repas et se détendre.

Nous traversons de nouveau la cité des sciences de Valence en direction de l'Océanographic. Les images parlent d'elles-même : les élèves sont enchantés et ravis. Nous finissons l'après-midi à Valence par un spectacle survitaminé de dauphins et plongeurs pendant lequel nos chers élèves de Carnot paraissent bien timides devant l'énergie de leur confrères espagnols qui mettent une ambiance de folie dans les grandins.

Mais implacablement, le soleil baisse dans le ciel, et nous quittons une dernière fois Valence pour la plage de Cullera. Nous laissons, alors que les nuages marins reprennent possession du ciel, nos 3° retourner dans les familles après avoir fixé rendez-vous à 8h le lendemain, valises en main et souvenirs plein la tête. Besitos y buenos sueños.

Bientôt la suite ...

valence2011

 

 

Modifier le commentaire 

par YANNICK DELEMASURE le 18 avr. 2011 à 10:54

haut de page