Des « Ambassadeurs de Mémoire » à Verdun.

Cet été, quatre élèves du collège Carnot d’Auch, se trouvaient à Verdun pour le centenaire de la bataille qui est devenue le symbole de cette Première Guerre mondiale. Ce voyage a eu lieu à l’initiative et à l’accueil de l’Association Nationale des Médaillés de l’Ordre National du Mérite et grâce à un financement conjoint du Conseil Départemental du Gers. Il venait conclure une année scolaire marquée par des engagements dans le devoir de Mémoire à savoir une très grande exposition sur les Gersois dans la Grande Guerre, une participation au Concours National de la résistance et de la Déportation (4ème prix collectif), un concours de bande dessinée (bulles de mémoire – 1er prix régional). A Verdun, nos élèves ont rencontré des jeunes venant d’un peu partout en France et des DOM.

Une remise officielle de diplôme par le colonel BAURENS viendra conclure cette participation au devoir de Mémoire.

Marc BOUHOURS Enseignant en Histoire Géographie/ Education Morale et Civique

 

Voici le compte-rendu effectué en débriefing, lors du voyage retour le 16 juillet 2016.

« Cette visite a été très instructive. Cela m’a aidé à mieux comprendre et imaginer cette terrible bataille. Pouvoir constater de mes propres yeux la taille des trous causés par les obus à Fleury, se pencher sur les entonnoirs de mines à la butte de Vauquois, entrer dans les tranchées, pénétrer dans les galeries souterraines… tout cela permettait de prendre conscience de l’affrontement. On était avec les soldats, on savait ce qu’ils vivaient et la bataille de Verdun prenait vie sous nos yeux. Le spectacle « des flammes à la lumière » nous a permis de voir comment les habitants se sentaient dans les deux camps et de comprendre que, tout ce qu’ils voulaient c’était que la guerre se termine. On apprenait beaucoup et agréablement. Dans la citadelle, on nous a expliqué avec des décors et des hologrammes. Nous étions dans un wagon, ce qui était à la fois confortable et original.

On a participé à plusieurs cérémonies dans les cimetières militaires. Ces cimetières étaient impressionnants avec des milliers de tombes qu’elles soient chrétiennes, juives, musulmanes. Quand, à la nécropole de Douaumont, chaque département a déposé une rose sur une tombe où reposait un soldat d’où ils étaient originaires, j’étais très émue. On posa chacun notre fleur, puis, on se recueillit devant la tombe. Ce fut un moment très fort. Je repensais à tous ces soldats morts dans la bataille de Verdun, je repensais à notre mission d’ambassadrice de mémoire. Je me dis que je voulais que le monde entier se souvienne d’eux, de tout ce qu’ils ont fait. C’est ce que je désire vraiment, c’est pour cela que j’étais venue à Verdun.

Après ce séjour riche de découvertes et inoubliable, j’aspire de tout mon cœur que l’on n’oublie pas toutes ces personnes mortes dans cette terrible bataille ou de suites de la bataille. C’est maintenant notre rôle, dans le Gers, de perpétuer le souvenir et les messages de Verdun.

Ce fut un séjour très plaisant qui restera gravé dans ma mémoire, rempli de belles découvertes et de merveilleuses rencontres. Je n’ai qu’un seul regret, c’est que cela soit passé aussi vite. J’espère vraiment que l’on pourra y retourner prochainement ! »

Sonia, le 16.07.16, dans le TGV Paris Agen.

 

Le départ des « Ambassadeurs de Mémoire »

Jean Paul CHOMA, vice-président de l’association de l’ANMONM du Gers, Laurine MAROT, Sonia BOUHOURS, Mathieu FRANCHINO, Dylan MENDOMO, élèves du collège Carnot. Le cliché a été pris par le professeur accompagnateur Marc BOUHOURS.

 

Modifier le commentaire 

par MARC BOUHOURS le 22 sept. 2016 à 09:53

haut de page