Agis pour tes droits - classe ULIS

L’opération 2016 agis pour tes droits a 3200 initiatives, prises par des structures éducatives locales de France métropolitaine, des DOM, ou encore dans le cadre d’un partenariat pédagogique avec des structures de nombreux pays dont le Canada, le Pérou, l’Algérie, la Côte d’Ivoire, la Palestine, la Roumanie.

L’exposition nationale a permis de valoriser  quelques 450 productions, supports d’expression des enfants, adolescents et jeunes participants : 320 affiches, 60 vidéos et chansons, et 70  autres productions (photos, livres, jeux, sculptures, objets…..)
 

Pour le département du Gers, nous avons fait fort cette année car ce n'est pas une affiches qui a été retenue mais 3 productions !
Ce qui prouve bien que ce projet a toute son importance dans nos structures auprès des enfants et des jeunes et qu'il faut continuer à ce mobiliser pour la cause des enfants !

Voici donc nos sélectionnés : L'affiche de l'école de Lussan ; le jeu de la classe d'ULIS du collège Carnot (photos de droite) + ludothèque grand Auch et la vidéo "ma liberté" du Clae de d'Artagnan/Marianne + OCCE.

Les productions illustrent que les enfants sont sensibles au caractère universel des droits de l’enfant. Ils se soucient de ceux qui sont privés de certains droits fondamentaux, comme la santé, l’éducation, l’égalité, au respect des différences ou encore le droit de grandir dans de bonnes conditions. Ils ont complètement conscience que la protection qui leur est due, constitue un devoir pour les adultes.
Parmi les sujets de préoccupations des enfants, on trouve particulièrement :
Le besoin d’être protégé de la violence dans toutes ses formes : les enfants manifestent leur inquiétude face à tous ceux qui ici ou ailleurs, sont victimes de maltraitances, vivent en situation de précarité, subissent la guerre ou  les migrations, ou encore sont exploités par le travail.
Une revendication forte se révèle  pour le droit au bonheur . les enfants revendiquent à plusieurs reprises une société paisible qui permettent aux enfants d’être heureux ; le rêve et le jeu sont assez souvent évoqués comme nécessaires et indispensables pour grandir.
un  constat est fait à plusieurs reprises sur le fait que l’accès aux droits n’est pas le même pour tous. Les enfants expriment leur appréhension face aux inégalités et aux discriminations. Les productions illustrent que les enfants sont sensibles au caractère universel des droits de l’enfant. Ils se soucient de ceux qui sont privés de certains droits fondamentaux, comme la santé, l’éducation, l’égalité, au respect des différences ou encore le droit de grandir dans de bonnes conditions. Ils ont complètement conscience que la protection qui leur est due, constitue un devoir pour les adultes.
Parmi les sujets de préoccupations des enfants, on trouve particulièrement :
Le besoin d’être protégé de la violence dans toutes ses formes : les enfants manifestent leur inquiétude face à tous ceux qui ici ou ailleurs, sont victimes de maltraitances, vivent en situation de précarité, subissent la guerre ou  les migrations, ou encore sont exploités par le travail.
Une revendication forte se révèle  pour le droit au bonheur . les enfants revendiquent à plusieurs reprises une société paisible qui permettent aux enfants d’être heureux ; le rêve et le jeu sont assez souvent évoqués comme nécessaires et indispensables pour grandir.
un  constat est fait à plusieurs reprises sur le fait que l’accès aux droits n’est pas le même pour tous. Les enfants expriment leur appréhension face aux inégalités et aux discriminations.

 

Dès que les productions seront de retours aux Francas je recontacterai les structures sélectionnées pour que je puisse remettre officiellement le prix !

Merci donc aux enfants, jeunes, adultes pour toutes ces belles productions, aide au jury... et un grand bravo pour tout ce travail

Emmanuelle RAMOUNET

Agent de développement départemental
des Francas du Gers

Les Francas
Chemin de la Réthourie
32000 AUCH
05.62.63.04.57 ou au 06.77.97.38.72

francas32@wanadoo.fr
francas.asso.fr
francasmp.com

Modifier le commentaire 

par JEAN PAUL ADENIS le 16 déc. 2016 à 14:53

haut de page